500 000 emplois directs

En France près de 250.000 exploitations agricoles élèvent des ruminants. Cet élevage qui se fait en grande partie en plein air emploie à lui seul 500.000 personnes. Par ailleurs dans les grandes régions d’élevage, les emplois liés à la chaîne agroalimentaire sont de l’ordre du tiers des emplois régionaux.

 

33% des emplois régionaux sont liés à la chaîne agro-alimentaire

33%

Une activité économique dans les zones rurales

L’élevage ruminant s’est historiquement développé et conserve une place particulièrement importante, dans les zones difficiles, telles que l’on en trouve dans toutes les régions, sur des terres mal adaptées à la mécanisation des cultures ou peu fertiles (pentues, humides, caillouteuses…) où pousse naturellement une végétation que seuls les ruminants sont capables de digérer efficacement. Il valorise près de 10 millions d’hectare de prairies permanentes qui ne pourraient pas être valorisées autrement.

Il a ainsi permis le développement et le maintien d’une activité économique dans des régions défavorisées en générant des emplois, une vie sociale et des produits à forte typicité. Cet effet positif sur l’animation de la vie économique et sociale est essentiel dans des zones à faible densité de population tendant à la déprise. L’abandon de l’élevage dans ces zones les moins productives, déliterait le tissu social.

Une mise en valeur des zones naturelles

Pour ce qui concerne l’élevage des moutons, 80% du cheptel de brebis françaises sont élevés dans des zones à handicaps naturels (montagne, coteaux, zones humides ou trop sèches…). La présence d’exploitations d’élevage ovin contribue donc largement au maintien d’une présence humaine, et donc de commerces et d’emploi dans ces territoires.

Le secteur ovin est également marqué par une grande diversité de pratiques d’élevage et de circuits de commercialisation. Ainsi 20% des exploitations d’élevage de ruminants pratiquent de le vente directe. Cette diversité s’appuie sur une grande variété de potentiels, de savoir-faire des éleveurs et d’attente des consommateurs, à laquelle les éleveurs s’efforcent de répondre.

Des éleveurs et des emplois partout en France

L’élevage ovin présent dans toutes les régions françaises et particulièrement dans les zones difficile permet de maintenir de l’emploi et de l’activité dans ces zones. Il participe au maintien d’une vie sociale active, et donc à l’attrait touristique des campagnes.

Avec ses nombreux signes de qualités liés à des races et des bassins de productions spécifiques (plus de 40 différents pour la viande d’agneau et le lait de brebis), l’élevage ovin contribue à l’identité des territoires.

[social_buttons facebook= »true » twitter= »true » google_plus= »true » linkedin= »true » pinterest= »true »]